Le maire Youssouf Sylla (en bleu) ayant à sa droite le chef Traoré Mamadou

@Informateur.info- « Il y a quelques années j’avais été invité ici par la communauté burkinabé et j’avais conseillé à ceux qui sont nés à Adjamé d’opter pour la nationalité ivoirienne. Je l’avais conseillé parce que ceux qui sont nés ici, notamment, les jeunes ne retournerons plus au Burkina. (…) Aujourd’hui encore je réitère ce conseil. Là où Dieu vous a conduis c’est là que vous devrez vivre». C’est l’essentiel du message que le maire de la commune d’Adjamé, Youssouf Sylla a livré, ce samedi 20 août, à Bromakoté au domicile de M. Traoré Mamadou, chef la communauté d’origine burkinabé en Cote d Ivoire (COB-CI) ; où il a été accueilli par une foule nombreuse au nombre desquels des notables et des responsables de structures associatives.

Prestation artistique burkinabé
Prestation artistique burkinabé

Youssouf Sylla qui tenait à effectuer ce déplacement pour, dit-il, remercier le chef Traoré Mamadou pour la participation de sa communauté au défilé du 56e anniversaire de l’indépendance dans la commune, le 7 août dernier, a salué l’apport des Burkinabè dans la consolidation de la paix et leur sens du vivre ensemble. «Je suis venu vous dire merci pour ce que vous avez fait le 7 août dernier », a-t-il indiqué.

Bien avant l’intervention du premier magistrat, le mot de bienvenu est revenu au secrétaire générale de la COB-CI, M. Savadogo Mamadou. Dans son discours, ce dernier a estimé que la visite du maire à la communauté d’origine burkinabè est un moment historique. Il a ensuite présenté le chef Traoré Mamadou comme un homme de consensus et d’ouverture. Le Secrétaire général de la COB-CI a aussi porté à la connaissance du maire quelques doléances. Des doléances que Youssouf Sylla a dit avoir pris bonne noté et promis de donner une suite.

Faut-il le rappeler le maire Youssouf Sylla a eu droit à des prestations artistiques du terroir burkinabé.

Dalima Dahoué