PUBLICITE


@Informateur.info- Le mur du complexe sportif Jessy Jackson de Yopougon porte une grosse fente. Un pan du mur s’est effondré, il y a deux semaines, sous l’effet d’une pluie qui s’est abattue dans la commune suivie d’un grand vent. Deux semaines après, Informateur.info s’est rendu sur les lieux. Le contact reste le même. Depuis le trottoir de la rue des princes, l’on peut voir à travers la fente créée par la chute du mur, tout ce qui se passe dans le complexe. Ce qui n’était pas le cas avant. Tout le long de la fente, l’on constate les amas de gravats du mur qui a cédé sous la pluie.

Le moins que l’on puisse dire, deux semaines après la chute du mur, c’est que la situation sécuritaire du complexe sportif  Jessy Jackson ne semble pas préoccuper les autorités municipales, encore moins l’Office national des sports (ONS). Puisque la réhabilitation du mur se fait attendre.

En effet, deux semaines après, le flanc du complexe qui s’est effondré du côté de la rue des Princes n’a pas été réhabilité. Conséquence : la fente ainsi créée est devenue un passage, un raccourci pour tous ceux qui n’ont pas  droit à ces lieux. Des piétons  s’engouffrent par cette brèche ouverte et contournent ainsi facilement le carrefour pour ressortir par l’entrée principale.  Ce mouvement se fait dans les deux sens au grand dam des riverains.

Selon des responsables d’équipes qui effectuent des entraînements sur le site, «il y a quelques jours des personnes sont passées faire le constat d’usage (sans doute dans le cadre de la reconstruction du mur, ndlr) et ont pris des mesures, mais depuis lors plus rien». Avec les pluies qui s’annoncent, si rien n’est fait de façon diligente, le reste du mur fragilisé pourrait aussi s’effondrer. Ce qui rendra les travaux de réhabilitation plus coûteux qu’ils ne le sont actuellement.

Yannick KOBO

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment