La grande famille des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire a exprimé ce mardi 24 janvier au siège de l’institution sise à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne, ses vœux de bonne et heureuse année à sa majesté Amon Tanoé Désiré, président de cette institution ainsi qu’à sa famille. Par la voix du deuxième vice-président, Chef Gbizié Lambert, tout le personnel de cette institution a rendu hommage à sa majesté en reconnaissant en lui son sens de la raison et de l’écoute et la clarté de sa vision ayant permis à la maison commune de faire l’économie de certains conflits. Toutefois, dit-il, “les réactions diligentes du premier responsable de l’institution développées avec le directoire ont été permis d’éteindre certains foyers de tension aux conséquences insoupçonnées non seulement au sein de la communauté, mais aussi et surtout, au niveau national”. Mais avant, le Chef Gbzié Lambert a fait remarquer que l’année 2017 a été particulièrement difficile pour la Côte d’Ivoire? Car, constamment touchée par des grèves et mutineries. Mais également pour la Chambre naissante, régulièrement confrontée à des contradictions internes, à la gestion de nombreux conflits au sein des populations et au positionnement dans l’échiquier des institutions de l’Etat à la recherche de cadre juridique précis pour son fonctionnement. “Malgré tout, elle l’a été fort douloureuse pour cette jeune institution”, dira-t-il. Et de préciser:” Notre institution a enregistré la perte de quelques uns de ses membres”.
Le chef Gbezié a, par ailleurs, relévé, quelques notes positives. Il s’agit, selon lui, des nombreux séminaires et atéliers pour le renforcement des capacités des acteurs de la Chambre pour une meilleure compréhension des missions à eux confiées.

En réponse, sa majesté Amon Tanoé Désiré, a indiqué que la nouvelle année 2018 offre l’agréable occasion d’échanger les traditionnels vœux de nouvel an. Pour lui, plus qu’une tradition, l’échange des vœux permet d’exprimer dans un partage fraternel les souhaits individuels et collectifs, professionnels et familiaux. En retour, il s’est dit très touché par cette marque de reconnaissance. Aux uns et aux autres, sa majesté a rassuré sa disponibilité pour la nation et sa détermination au service de l’Etat à travers la Chambre. C’est pourquoi, poursuit-il, il engage l’ensemble des rois et chefs à se mobiliser pour conduire dans les meilleures conditions possibles les activités liées à l’institution et à l’atteinte des objectifs pour cette nouvelle année 2018 et aller, bien entendu, au-delà de celle-ci.

Armand Koffi

Correspondant régional

Articles connexes

Leave a comment