@Informateur.info- Le chef de l’État, Alassane Ouattara, a achevé, une visite d’État de 4 jours dans la Région du Moronou (Centre-Est) par un meeting, samedi, à Bongouanou, chef-lieu de région où il a déclaré “regretter l’absence d’Affi N’guessan (Ndlr: président du FPI reconnu par le pouvoir, candidat à l’élection présidentielle)” qui lui avait “promis” sa présence à ses côtés.

“Affi m’avait promis d’être là. Je regrette son absence”, a déclaré le président Ouattara devant plusieurs milliers d’hommes de femmes venus écouter le message de clôture de la visite du chef de l’État dans la région.

Des propos qui ont déclenché plus tard, une polémique sur la toile suite à la réaction du concerné qui a démenti les propos de l’hôte du Moronou dont Affi N’guessan est, par ailleurs, le président du Conseil régional, dénonçant, dans un communiqué, “une déclaration mensongère”.

“Le 25 août dernier, soit 2 semaines avant la tournée politique déguisée en visite d’Etat du candidat du RDR dans le Moronou, le président Affi avait au cours d’une conférence de presse publiquement annoncé qu’il ne serait pas présent à Bongouanou pour le recevoir”, lit-on dans le communiqué diffusé sur la page Facebook de M. Affi. Et le candidat du FPI de s’interroger “d’où vient-il que M. Ouattara veuille faire croire que le président Affi lui aurait fait la promesse de sa présence à ses côtés ? “.

Le président Affi, poursuit le texte, “est connu sur l’échiquier politique ivoirien pour son sérieux, sa constance et sa cohérence. C’est un homme d’Etat qui, contrairement à d’autres, tient ses promesses. Il n’est clairement pas de ceux qui renient leur propre parole”,souligne le communiqué signé de son service de communication qui précise que “Affi qui est actuellement absent du pays s’est fait représenter au plus Haut Niveau par son Directeur National de Campagne et la 1ère Vice-présidente du Parti à l’investiture du Candidat Konan Bedié qui l’a formellement invité, à la fois, en sa qualité de Président du FPI et de candidat à l’élection présidentielle”.

En conséquence de tout ce qui précède, conclut le communiqué, “le président Affi invite le candidat du RDR/RHDP à ne pas faussement lui prêter des intentions et lui recommande de faire sa campagne avec un minimum d’élégance politique et de vérité”.

Charlène ADJOVI