PUBLICITE


@Informateur.info- Ils étaient les deux figures tutélaires de l’Union pour le Progrès et le Changement en Côte d’Ivoire (UPC-CI) depuis sa mise en place en 2014. En 5 ans, ils auront porté le parti de Zéphirin Diabré à bout de bras en lui donnant un souffle et une marque en Côte d’Ivoire. Ils ont durant ces 5 années essuyé des avanies mais ont su faire mentir les stéréotypes du genre «l’UPC est une affaire de Bissa». Ces billevesées leur glissaient presque sur la peau parce qu’ils avaient la chance de ne pas être issus du même groupe ethnique que l’ex- DGA du Pnud.

Ils, ce sont Fréderic Somda, président de la fédération de l’UPC-Côte d’Ivoire et Bernard Bonané qui assurait le porte-parolat. Eh bien, depuis le dimanche 30 juin 2019, ils n’occupent plus leur fonction respective. La tête de la fédération échoit désormais à Michel Bambara qui, lui aussi était au départ et formait avec les deux premiers cités un trio. L’histoire qui a commencé en 2014, sous de belles promesses de cohésion, faut-il le préciser, n’a pas été à la hauteur des espérances. Puisque ces dernières années le parti de Zéphirin Diabré en Côte d’Ivoire n’a pas échappé à ses propres démons. La cohésion a vite volé en éclat malgré les apparences. Une situation qui n’échappait pas non plus à la conscience du président du parti qui séjourne régulièrement en Côte d’Ivoire.

Alors que plusieurs observateurs de la crise UPC-Côte pariaient que l’équipe dirigeante allaient être maintenue au moins jusqu’à la présidentielle de 2020, la volonté du parti a été celle d’initier une assemblée générale élective. Seul candidat en lice, Michel Bambara qui lorgnait depuis belle lurette la tête de la fédération l’a enfin. Puisqu’il a été plébiscité. On dit de lui qu’il est l’argentier de la fédération en Côte d’Ivoire. Mais pas que cela, puisqu’il est aussi du même groupe ethnique que le fondateur du parti. Atout ou handicap? A seize mois de la présidentielle au Burkina Faso, il faut tout simplement espérer que Michel Bambara puisse relever le défi de l’adhésion populaire de la diaspora en faveur de l’UPC. Bon vent à la nouvelle direction du parti du lion en Côte d’Ivoire.

Jean François FALL

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment