@Informateur.info- Les avocats membres de la Conférence des barreaux de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont retrouvés du 30 septembre au 04 octobre 2019 à Lomé. Dans la capitale togolaise, ils ont tenu les assises du 1er congrès de leur faîtière sous-régionale.

A cette occasion, par la voix du président, Mbaye Gueye, ces acteurs de la justice en robe noir, ont honoré le barreau du Burkina Faso, à travers son ancien bâtonnier. A savoir, Me Mamadou Traoré. ”Vous me permettrez de réserver une mention spéciale au bâtonnier, qui, aux côtés de ses pairs, à parachever l’élaboration du règlement n° 05-Uemoa de mise en place de la Conférence des barreaux de l’Uemoa dont il a été le premier président”, introduisait, Me Mbaye Gueye, relevant que l’investissement personnel de l’ancien bâtonnier du Faso a été décisif et ”inestimable”.

”Nous vous remercions pour tout ce que vous avez fait pour notre profession dans notre espace. Vous êtes pour nous un exemple”, faisait observer l’actuel président de la Conférence des barreaux de l’Uemoa. Puis de se réjouir que les qualités de celui qui fut le premier président de la Conférence, après sa mise en place en 2012, lui aient permis d’être innocenté des charges retenues contre lui lors du procès du coup manqué de septembre 2015. ” L’épreuve injuste qui vous a été imposée, mais que vous avez subi avec honneur et dignité pour en sortir avec brio et sans tâche, renforce ce statut d’exemple de bravoure, de combattivité, de mesure, de sérénité. Simplement l’exemple de l’avocat”, devait mettre en exergue l’actuel leader des barreaux des 8 États de l’espace UEMOA.

Bien avant, le bâtonnier sénégalais rappelait que la rencontre de Lomé s’inscrit dans le cadre de réflexions inclusives sur l’état des lieux des avancées en matière de pratique professionnelle et d’application des dispositions réglementaires dans la sous-région.

Présent à l’ouverture des travaux, Puis Agbétomey, ministre de la Justice du Togo, rassurait la Conférence de l’appui de son pays pour relever les défis qui demeurent.

Alfred SIRIMA

Correspondant Informateur.info

Articles connexes

Leave a comment