PUBLICITE


«Chers militantes et militants de Grand-Lahou, avec le Président Alassane Ouattara, nous avons accompli notre émancipation politique et nous sommes fiers de le chanter avec des réalisations extraordinaires dont, entre autres, les ponts Henri Konan Bédié et Philippe Yacé de Jacqueville, le SMIG de 36.600 frs à 60.000 frs et le déblocage des salaires depuis 20 ans. Mais, la réélection du Président Alassane Ouattara en octobre 2015 n’est pas encore gagnée. Il faut y travailler méticuleusement. Votre parrain Guillaume Soro me charge de vous interpeller sur le fait que même quand une élection est évidente, il faut la préparer. Il ne faut pas dire de toute façon, notre candidat va gagner et puis, chacun s’assoit chez lui. Non. Ce n’est pas gagnée d’avance». Cette alerte est de la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Koné-Trazéré Célestine Olibé. La députée d’Issia a interpellé en ces termes les républicains de  Grand-Lahou le samedi 30 mai 2015. A l’occasion de l’investiture de Yéo Mathias en sa qualité de Secrétaire départemental du Rassemblement des Républicains (Rdr), la députée d’Issia, qui représentait le président de l’Assemblée Nationale (parrain), a exhorté les militants Rdr de la cité des 3 eaux réunis massivement à l’esplanade de la mairie de cette localité à «sortir de l’euphorie» qui a empli des cœurs suite à la validation de la candidature unique de leur mentor par la coalition du Rhdp. «Faites attention aux évidences. Continuez de travailler avec abnégation. Ne dites pas que c’est joué d’avance. Rien n’est joué d’avance. La réalité politique a toujours été fonction des processus objectifs. En politique, tout est conditionné par le travail connu, cohérent et méticuleux. Que la population de Grand-Lahou, que nos vaillants militants retiennent que rien ne s’octroie. Tout s’acquiert», a-t-elle galvanisé. Puis, elle a dévoilé la feuille de route que le parrain Guillaume Soro souhaite que son filleul Yéo Brahima suive. A savoir : la restructuration de la base à court terme ; l’implantation la plus large possible du parti dans la commune pour en faire la première force politique ; le renforcement de l’alliance politique du Rhdp ; l’’intégration dans les actions immédiates de l’appel de Daoukro. «Votre parrain vous encourage à examiner comme cas d’urgence, la question de la cohésion au Rdr et au Rhdp pour la réélection du Président Alassane Ouattara au premier tour à un score sans précédent. Pour y arriver,  vous ne devez pas dormir sur vos lauriers. Sortons de l’euphorie et travaillons. Notre capitaine, Alassane Ouattara n’a pas persévéré pour glaner des lauriers aussi importants et nous, derrière lui, pour nous arrêter en si bon chemin. Pour qui connaît notre cher ADO, pour qui connaît sa pugnacité, il n’a pas encore fini de nous étonner, de nous émerveiller. Le meilleur reste à venir. Comme on le dit dans les grands festins, gardez vos fourchettes car le grand festin de l’émergence arrive avec des repas encore copieux et appétissants», a précisé la vice-présidente du Rfr chargée de la mobilisation des fonds. Bien avant, après avoir été investi par l’émissaire du chef du parlement ivoirien, le départemental Yéo Mathias a réitéré sa gratitude à Guillaume Soro pour avoir de parrainer son investiture et a rassuré qu’il mettra tout en œuvre pour travailler sur le terrain dans la vision du ”vivre ensemble” préconisé. Le Député-maire Djaha Jean, pour sa part, a promis son appui au départemental investi pour assurer au président Ouattara un score honorable en octobre 2015 à Gand-Lahou, un département où il est le coordonnateur du Rhdp.

(Source Sercom Trazéré)

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment