@Informateur.info- A l’occasion de la Journée mondiale du Réfugié, le rapport du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) met en exergue l’augmentation du nombre de réfugiés burkinabè, dans certains pays voisins. En cause, notamment,  la recrudescence des attaques terroristes.

Selon le HCR, le Burkina Faso est  victime d’une crise de déplacement. Le pays connaît au moins 170.000 personnes déplacées internes, et 15 000 Burkinabè qui ont fui vers le Mali, le Niger ou encore le Ghana, en quête de paix. «Toutes ces personnes ont besoin d’être protégées», poursuit le rapport. De ce fait, révèle le HCR, il a répondu à l’appel du gouvernement burkinabè, et prend un rôle actif, en distribuant des unités d’habitation abritant les personnes déplacées internes et des fournitures de premier secours, entre autres des nattes, des seaux, et des bidons d’eau.

 Le rapport  fait savoir que le nombre de personnes déracinées à travers le monde dépasse les 70 millions. Par ailleurs le HCR  invite le monde a exprimé sa solidarité avec les personnes déracinées à travers le monde.

Yannick KOBO