@informateur.info- La réunion des experts dans le cadre des travaux de la 9e Conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, s’est ouverte, samedi, à Abidjan.

Conduites, respectivement, par Mme Olivia Rouamba, directrice générale de la coopération bilatérale du Burkina Faso et son homologue ivoirien Maes Ennio, les deux délégations passeront en revue, pendant 48 heures, l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations de la 8e conférence au sommet du TAC.

A cet effet quatre commissions ont été mises en place pour plancher sur différents dossiers. Il s’agit de la commission 1 qui traitera de la politique, la diplomatie, l’intégration, la défense, la sécurité, la coopération administrative et la frontalière, justice. La Commission 2 réflechira sur les questions relatives à la fluidité du trafic, la libre circulation des personnes et des Biens, aux transports, infrastructures routière, ferroviaire et aérienne, au commerce, à l’industrie, l’énergie, au pétrole et aux mines.

La commission 3 est relative à l’agriculture, au foncier rural, à l’environnement, à la production animale et aux ressources halieutiques, aux eaux et forêts, aux postes, aux communications et aux technologies de l’information et de la communication, à l’urbanisme et Habitat. La quatrième commission porte sur l’enseignement, la recherche scientifique, la solidarité, l’emploi, la Fonction publique, la modernisation de l’Administration, la jeunesse, la santé, les sports, la Famille, la Femme et les enfants, les affaires sociales et culturelles.

Pour rappel, la 9è Conférence au Sommet du Traité qui devrait se tenir en 2020 a été contrariée par la pandémie du COVID-19.

Geneviève MADINA