PUBLICITE


Comme chaque année, se tient à l’Abattoir de Port-Bouet la Foire de la Tabaski. Seydou Toé, président de la Coopérative des commerçants de bétails et courtiers de la région des lagunes, a profité de l’occasion pour rassurer les populations quant à leur ravitaillement lors de la fête de la Tabaski 2018.

 

A quelques jours de la fête de la Tabaski, les acteurs de la filière bétail et viande organisent une foire à l’Abattoir de Port-Bouet. Seydou Toé, président de la Coopérative des Commerçants de Bétails et Courtiers de la Région des Lagunes invite les acheteurs à se rendre sur le site de la foire pour se ravitailler en ‘’protéines animales’’. Il assure qu’un bon accueil leur sera réservé. Il souhaite cependant que le dispositif sécuritaire soit renforcé afin de rassurer les commerçants.

 

En outre, pour assurer la réussite de l’évènement, Seydou Toé demande au District d’Abidjan et à la Fédération nationale de s’impliquer comme par le passé. Il exige dans le même temps, l’organisation d’une table ronde pour la restitution des résultats de la Foire de la Tabaski qui restent méconnus des acteurs de la filière. Ce qui ne l’empêche pas de saluer l’action du président de la Fédération Nationale des Coopératives de la Filière Bétail et Viande qui, selon lui, a effectué des tournées de sensibilisation auprès des acteurs de la filière dans des pays de l’hinterland (Mali, Burkina, Niger)en vue de ravitailler le marché ivoirien. Il adresse également ses félicitations à Issiaka Sawadogo, président de la Confédération des Fédérations nationales de la Filière Bétail et Viande de la Cedeao (COFENABVCI-AO), qui a alloué la somme de 300 000 000 FCFA (trois cents millions de francs cfa) aux importateurs de bétail pour fournir le marché ivoirien en viande pour cette Foire 2018. «Il y a une vraie satisfaction par rapport aux résultats de ces missions car, le marché ivoirien bénéficie toujours de la confiance des importateurs de ces pays. Toute chose qui permet de rassurer la population ivoirienne et la communauté musulmane, puisque des mesures ont été prises pour faire face à la demande pendant la fête de la Tabaski», se réjouit Seydou Toé qui se félicite aussi de l’implication des Fédérations du Mali, du Burkina et du Niger qui n’ont ménagé aucun effort pour fournir le marché ivoirien en animaux de qualité. «Toutes les demandes seront satisfaites ; les prix varient de 80 à 300.000FCFA. J’invite les populations à se rendre à l’Abattoir de Port-Bouet pour se ravitailler. Elles n’ont aucune crainte à avoir pour cette Tabaski», rassure-t-il.

 

Tassigny Auriol

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment