@Informateur.info- Le siège de la plateforme nationale (PFN) regroupant plusieurs syndicats, situé à Cocody-Les II plateaux, a été cambriolé dans la nuit du dimanche 31mars au lundi 1er avril 2019.
Les quidams ont passé en revue tous les bureaux, notamment ceux du président Gnagna Zadi, et de la secrétaire, dans lesquels tous les placards, tiroirs et dossiers ont été passés au peigne fin et abandonnés sens dessus dessous.
Les premiers responsables de cette plateforme syndicale dénoncent l’insécurité grandissante dans laquelle vivent les syndicalistes et les menaces à la liberté d’expression que pourraient laisser entrevoir cette attaque. Nonobstant les dommages, la plateforme nationale se dit sereine et continuera à travailler pour le prochain comité exécutif prévu le mercredi 3 Avril 2019. Et ce, en vue de porter le 1er mai devant le chef de l’Etat ivoirien, les aspirations et les revendications des travailleurs ivoiriens.

Il faut noter qu’après les constats d’un huissier, la plateforme nationale a porté plainte contre x au commissariat du 12è arrondissement de la commune de Cocody.

Yannick KOBO