@Informateur.info- C’est un livre qui fera, sans doute, parler de lui dans quelques jours au Burkina Faso et au-delà de ses frontières. «L’insurrection inachevée, Burkina Faso 2014», c’est le titre fort évocateur que Bruno Jaffré, grand ami de feu Thomas Sankara depuis la révolution, met sur le marché du livre le 10 octobre prochain.

A la lecture de la 4 é de couverture de l’ouvrage, Bruno Jaffré replonge le lecteur dans les heures de braises des 30 et 31 octobre 2014 et qui se sont soldées par le départ de celui qu’on croyait jusqu’ici inamovible au fauteuil présidentiel au Burkina Faso, Blaise Compaoré.

Mais ce rappel n’est qu’une infime partie du fond de ce livre qui met aussi un point d’honneur à l’affirmation de l’opposition politique cornaquée alors, il faut le rappeler, par Zéphirin Diabré, mais également la société civile qui, dans les mutations du paysage politique burkinabè, a joué un rôle prépondérant. On peut dont subodorer que cet ouvrage de 316 pages est une analyse approfondie des rapports des forces d’avant, et pendant l’insurrection de 2014. Une insurrection qui du reste, pour l’auteur, est inachevée.

Dans l’avant-propos de ce livre à paraître, l’auteur révèle son plan de travail. «J’ai utilisé ma propre documentation, déjà abondante, et les livres parus au Burkina, quelques articles universitaires, mais surtout les archives des journaux burkinabè présents sur le Net, quand elles existent. J’ai aussi réalisé des interviews des principaux acteurs, surtout pour les récits des événements importants, qu’il fallait pouvoir confronter, mais aussi afin de restituer leurs rôles. Il en manque certainement et je m’en excuse, d’autant plus que je n’ai malheureusement pas pu rencontrer tous ceux que j’aurais souhaité interroger», explique – t-il.

Aussi a-t-il laissé apparaître dans l’avant-propos quelques interrogations du genre : «Il fallait, pensais-je alors, surtout expliquer pourquoi l’insurrection avait pu éclater et occasionner la chute de Blaise Compaoré, comment la Transition qui a suivi avait pu réussir. Mais aussi pourquoi elle n’a pas pu aller plus loin, se soldant par le retour au pouvoir de proches collaborateurs de Blaise Compaoré finalement incapables de détruire le système qu’il avait mis en place et de rompre avec l’impunité».

Comme le reconnaît, Bruno Jaffré lui-même, «Le lecteur doit avoir les moyens de juger par lui-même de ce qu’avance l’auteur. Ainsi le livre doit-il se nourrir de références et des faits et de récits, ce qui en plus en agrémente la lecture. Bref, il doit être solide».

Les amoureux du livre pourront donc juger de la solidité de «L’Insurrection inachevée, Burkina Faso 2014» à partir du 10 octobre prochain.

Jean François FALL

 

 

Articles connexes

Leave a comment