@Informateur.info- Le Sénégal a procédé, mardi, au lancement de sa campagne de vaccination contre le Covid-19 après l’acquisition récente de 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm, dont 10 % ont été mises à disposition de deux pays voisins, la Guinée-Bissau et la Gambie, en signe de “solidarité”.

C’était au cours d’une cérémonie au ministère de la santé retransmise en direct à la télévision de service public en présence d’une vingtaine de personnalités qui ont reçu leur première dose de vaccin au rang desquelles se trouvaient, entre autres, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, sa collègue de la Femme, Ndèye Saly Diop Dieng, l’ex-icône de la télévision El Hadji Mansour Mbaye…Quant au président Macky Sall, il a promis de se “vacciner immédiatement”.

Le vaccin Sinopharm, qui revendique une efficacité de 79 %, a déjà servi dans plusieurs pays africains (Seychelles, Zimbabwe, Égypte, Guinée équatoriale), mais le Sénégal est le premier dans l’ouest du continent à lancer sa campagne qui vise en premier lieu les quelque 20 000 membres du personnel de santé et les personnes âgées.

Le Sénégal enregistre au 23 février 33 000 cas positifs au Covid-19 et plus de 800 décès font 18 nouveaux morts ont été annoncés mardi.

Alfred SIRIMA avec France 24