PUBLICITE


@Informateur.info- C’est une véritable révolution dans le domaine de la santé en Côte d’ivoire. De fait, pour cette session du concours de l’institut national de formation des agents de santé (Infas), des hommes sont inscrits au concours d’élèves sages-femmes.

Appelés maïeuticiens, ces hommes seront les premiers à exercer une fonction dévolue depuis toujours aux femmes en Côte d’Ivoire.

Cette innovation fait suite à un projet de loi adopté en 2013 et qui autorisait les maïeuticiens à être présents en salle d’accouchement et à effectuer des consultations prénatales.

C’est une avancée que la Côte d’Ivoire peut se targuer d’avoir sur d’autres pays de la sous-région.

Pour rappel, ce sont 37.915 candidats qui affrontent les épreuves écrites du concours d’entrée à l’Infas. Seules 3500 places sont disponibles.

Abraham KOUASSI

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment