@Informateur.info- Les militants du parti présidentiel de Grand-Bassam sont venus, vendredi, en grand nombre, au siège du RHDP sis aux Deux-Plateaux Vallon pour exprimer leur mécontentement, pour le choix du candidat aux législatives dans leur circonscription, au Directeur exécutif, Adama Bictogo.

La délégation conduite par le délégué départemental, Hamidou Sanogo, composée de représentants des structures spécialisées (femmes, jeunes et enseignants) ainsi des guides religieux…soupçonne la direction exécutive du parti du président Alassane Ouattara de “manœuvrer” pour changer le nom du candidat du Rhdp de Grand-Bassam aux futures élections législatives.

De fait, expliquent-ils, à l’issue des travaux du comité régional de sélection placé sous l’autorité du ministre Aka Aouelé, le nom de Koné Moussa Seydou, désigné candidat de la circonscription n°183 de la commune de Grand-Bassam, a été transmis à la Direction Exécutive pour validation.

Grande fut leur surprise de constater que la direction ne partage pas cette décision et veut reconduire le député suppléant sortant, or,
“le choix des Bassamois, c’ est Koné Moussa Seydou et nous n’accepterons aucun autre choix”, scandaient-ils devant le siège du Rhdp dont le service de sécurité a eu de la peine à contenir ces militants déchaînés. Il a fallu l’intervention énergique d’un détachement de la police pour les canaliser.

Geneviève MADINA
Source: Sercom