Informateur.info-Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) traverse une zone de turbulences. Une autre, après l’épisode du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) de Innocent Anaky Kobena qui a culminé avec la radiation de ce dernier de l’alliance des Houphouëtistes.

Même si  l’ex-président du MFA  a mérité son exclusion de la coalition au pouvoir, il n’en demeure pas moins que son éviction a fait désordre . Aujourd’hui, l’on assiste au limogeage de deux ministres membres du RHDP. Leur  «crime » ? Avoir contrevenu à la décision de l’alliance d’aller en RHDP aux législatives 2016. Ils sont quasiment en «disgrâce» même si Mabri Toikeusse exclut la possibilité d’un départ  du rassemblement des Houphouëtistes. Il n’est pas moins vrai toutefois qu’il y a comme de l’eau dans le gaz au RHDP. Ce n’est plus le bel édifice qui a conservé le pouvoir en 2015 et qui ambitionnait de former un parti unifié, but ultime des héritiers du père de la Nation, le très regretté Félix Houphouët Boigny. On peut le déplorer.

Tassigny Auriol