@Informateur.info- La suite du dialogue politique entamé, jeudi, par le gouvernement et l’intervention d’Amnesty International dans l’affaire Soro, occupent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, samedi, sur l’ensemble du territoire national.

Après les partis politiques, affiche en première de couverture Fraternité Matin, “le gouvernement engage le dialogue avec la société civile”. Ce qui fait dire à Le Patriote que le Premier ministre “Amadou Gon échange avec la société civile”.
“Vers une réforme totale de la CEI !”, analyse, déjà, Le Nouveau Réveil après l’ouverture du dialogue politique.

“Quelque soit la situation on ne sortira pas du dialogue”, rassure Kakou Gukahué, Secrétaire exécutif du PDCI, dans les colonnes de L’Inter. D’où cette remarque de Le Matin: ” Le PDCI jure de ne pas claquer la porte” , ajoutant que ” la société civile salue et s’engage pleinement”.

L’organisation internationale de défense des droits humains, Amnesty international s’invite dans l’affaire Soro et prend position.

A ce propos, Soir Info rapporte que “Amnesty international (est) déchaîné contre les autorités” qui ” doivent immédiatement révéler ce qui est advenu de Rigobert Soro”, le frère cadet de Guillaume Soro. Pour cette organisation de défense des droits humains,” le moment choisi pour lancer une procédure judiciaire contre Guillaume Soro et les arrestations de ses proches sont très suspects”, rapporte, encore, le confrère.

Détention des pro-Soro: “Amnesty international international interpelle le pouvoir”, en dénonçant des “perquisitions sans mandat”, renseigne L’Inter.

G. MADINA