@Informateur.info- La pandémie coronavirus continue de faire le siège des journaux quotidiens ivoiriens qui insistent, dans leur parution de ce jeudi, sur la lutte contre la propagation de la maladie.

Lutte contre le coronavirus : ‘’le gouvernement décaisse 4 milliards FCFA pour la prise en charge des victimes’’, informe Fraternité Matin indiquant que ‘’leaders religieux, chefs de villages, maires et sous-préfets (sont) mis en mission’’ pour le respect des mesures de prévention. Le Jour Plus renseigne sur ‘’l’appel de l’Assemblée nationale aux Ivoiriens’’.
Le Patriote affiche ‘’les nouvelles mesures arrêtées’’ par le gouvernement pour lutter contre la pandémie, au nombre desquelles ‘’la suppression des vols en provenance des pays de plus de 100 cas confirmés’’, rapporte le journal qui souligne, également, ‘’la décision forte de la communauté musulmane’’.

Pour Le Nouveau Réveil, ‘’le gouvernement étale ses limites’’ dans la gestion de coronavirus, expliquant  que ‘’les gouvernants violent eux-mêmes les mesures’’. Le confrère ajoute que ‘’des potentiels malades libérés (sont) dans la nature’’. L’Intelligent d’Abidjan annonce qu’il n’y a ‘’plus de confinement hors domiciles ‘’ pour les voyageurs ‘’non atteints venant des pays ayant au moins 100 malades infectés’’.

‘’Affaire confinement des passagers : où sont passés les 61 Chinois ?’’, interroge Le Quotidien d’Abidjan déplorant que ‘’le régime tâtonne dans la lutte contre le COVID-19’’. Ce qui fait au Nouveau Courrier que ‘’le gouvernement est au banc des accusés’’. Et Aujourd’hui d’enfoncer le clou : ‘’pourri tel ce régime’’, dénonçant ‘’pas de quarantaine pour les riches’’. ‘’Le gouvernement constate son impréparation’’, assène Notre Voie.

Le Temps annonce ‘’9 cas confirmés en Côte d’Ivoire, des étudiants en médecine retirés des CHU’’. Ce qui fait écrire à l’Héritage que ‘’la Côte d’Ivoire court de gros risques’’. Le Rassemblement note, pour sa part, la fermeture de ‘’l’aéroport FHB à plusieurs  compagnies’’ ainsi que ‘’ tous les sites touristiques pur 30 jours’’. Et L’Expression de renchérir : ‘’l’aéroport totalement fermé aux pays gravement infectés’’.

L’Inter apprend que ‘’des voyageurs en quarantaine à l’INJS forcent la main du pouvoir’’. Par ailleurs, le confrère ajoute que ‘’ le coronavirus mélange les plans de Bensouda’’. Ce qui fait écrire à Soir Info que ‘’le coronavirus se déporte à la CPI’’ où selon ce journal, ‘’plusieurs membres sont frappés par l’épidémie’’. A Abidjan, poursuit Soir Info, ‘’des voyageurs mis en quarantaine se mutinent et affrontent les forces de l’ordre’’.

Les tabloïds reviennent sur la colère des populations de plusieurs localités du pays  contre la révision constitutionnelle et la délivrance des Cartes nationales d’identité (CNI). A ce propos, Le Jour Plus apprend que ‘’des jeunes cassent le matériel d’enrôlement à Gagnoa’’. Manifestation à Gagnoa, Daoukro, Bouaflé, Tiébissou : ‘’l’opposition choisit la violence’’, fait remarquer Le Patriote. Là où Le Nouveau Réveil estime que  ces villes ont crié leur ras-le-bol en disant ‘’ trop, c’est trop, ça suffit !’’.

Après Daoukro, Bouaflé et Gagnoa, avance Le Quotidien d’Abidjan, ‘’Tiébissou s’enflamme contre la dictature du régime’’. Ce qui fait dire à Le Nouveau Courrier que ‘’les manifestations contre la modification de la Constitution s’intensifient dans le pays’’ où ‘’Daoukro est à son 2è jour de manifestation’’, complète Aujourd’hui.  Pour L’Essor ivoirien, ‘’Bédié veut brûler le pays’’. La presse locale annonce, également, le crash d’un hélicoptère de l’armée ivoirienne.

A ce sujet, Notre renseigne que le crash a fait ‘’2 blessés’’ là où Soir Info croit savoir ‘’tout sur le crash du MI-24, hier, au GATL’’. ‘’Un MI-24 de l’armée s’écrase’’, informent Le Sursaut et Le Temps. Quand Fraternité Matin livre ‘’les précisions du chef d’état-major général de l’armée’’ après l’accident du MI-24.

Geneviève MADINA