@Informateur.info- Les mesures du gouvernement pour lutter contre le coronavirus et la présidentielle 2020 avec la désignation du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat du RHDP (parti au pouvoir) occupent la Une des journaux ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national.
 
Au terme d’une réunion du Conseil national de sécurité (CNS) présidée, hier, par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, le gouvernement a pris 14 mesures complémentaires de lutte contre coronavirus, annonce Fraternité Matin,  dont: ‘’universités et écoles fermées pour 30 jours, suppression de tous les événements sportifs et culturels nationaux et internationaux, interdiction des salutations manuelles, accolades et embrassades, interdiction de la consommation de la viande de brousse…’’.
 
Ce qui fait dire à Le Jour Plus que ‘’Ouattara prend 14 mesures vigoureuses’’. Pour Le Patriote, ce sont de ‘’grandes mesures’’ pour lutter contre le coronavirus, citant entre autres la fermeture ‘’des écoles pour 30 jours’’. L’Intelligent d’Abidjan croit savoir ‘’les mesures prises pour te (coronavirus) mettre sans pitié hors d’état de nuire’’.
 
Là où Le Nouveau Réveil estime que ces mesures du gouvernement sont ‘’biaisées et non courageuses’’. Pour ce confrère, ‘’on privilégie le vote de la Constitution à la vie des Ivoiriens’’ en ne distribuant pas ‘’gratuitement les objets sanitaires’’, notamment, ‘’gel hydro alcoolique, cache-nez…’’. Coronavirus : ‘’les Ivoiriens ont peur’’, alerte Aujourd’hui, revenant sur les mesures du gouvernement.
 
Pour lutter contre la propagation du coronavirus, écrit Le Sursaut, ‘’Ouattara ferme tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur’’. Pour Le Matin, ‘’la Côte d’Ivoire déclare la guerre au coronavirus’’ et explique ‘’pourquoi il ne faut pas céder à la panique’’. Ce qui fait dire à Notre Voie que ‘’la Côte d’Ivoire se réveille enfin’’ pour la lutte contre cette pandémie. ‘’L’Etat décide enfin !’’, renchérit Générations Nouvelles.
 
La semaine dernière, le Conseil politique du RHDP a désigné le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour être son candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020. La presse locale revient sur ce choix qui semble ne pas faire l’unanimité au sein du parti dirigé par Alassane Ouattara.
 
A ce propos, des cadres du RHDP confient à Le Temps que ‘’ Gon n’est pas un bon candidat’’, ajoutant que ‘’personne ne répondra à son appel’’. Pour Générations Nouvelles, après la désignation de son candidat, la crise est ‘’inévitable’’ au RHDP où, explique  le confrère ‘’la contestation monte’’ avec des empoignades entre ‘’pro-Gon et pro-Mabri’’.
 
Ce qui fait dire à Le Nouveau Réveil que, imposé par Ouattara, ‘’Gon est mal parti’’. Et La Gazette de titrer ‘’pourquoi l’union sacrée autour de Gon s’impose’’ au RHDP. Pour Le Rassemblement, ‘’tout Bouaké est en ébullition pour la victoire de Gon’’ dont L’Essor présente ‘’les forces pour la victoire’’ au soir du 31 octobre 2020 quand Notre Voie relève ‘’les multiples faiblesses’’ du candidat Amadou Gon.
 
Geneviève MADINA