@Informateur.info- A l’occasion d’une conférence de presse organisée ce vendredi 19 juin 2020 à son siège à Cocody, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) s’est prononcé sur la question de la révision de la liste électorale. Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire exécutif du parti a appelé à une prorogation de la date limite.

«Le PDCI-RDA dénonce les lourdeurs, hésitations et dysfonctionnement dans la conduite des audiences foraines, la conduite du processus de la révision de la liste électorale et demande la prorogation de la date de clôture de l’opération de révision de la liste électorale d’au moins deux (2) semaines afin de permettre aux nombreux Ivoiriens en âge de voter et dont les dossiers sont actuellement bloqués d’accomplir leur devoir citoyen, le jour du vote», a indiqué le numéro 2 du parti d’opposition.

Face aux journalistes, l’ancien ministre de la Santé a par ailleurs dénoncé ce qui, selon lui, apparait comme une collusion entre la CEI et le parti au pouvoir. «Dans le cadre de la refonte du site internet de la CEI, la sous-commission Formation, Sensibilisation et Formation, que préside la vice-présidente, Mme Salimata SANOGHO Epouse PORQUET, a sollicité l’agence DB- Consult pour sa campagne numérique. Cette société DB-CONSULT a sous-traité son contrat à l’agence VOODOO Communication pour la récupération du nom de domaine cei.ci en vue de la campagne numérique. Ou tous les ivoiriens savent que l’agence VOODOO est l’agence de communication du RDR-RHDP», a souligné le SE du PDCI-RDA.

Pour Maurice Kacou Guikahué, « il est à craindre que cette agence en charge de la campagne numérique ne manipule le fichier électoral pour le compte du parti au pouvoir. La CEI serait-elle en train de porter le manteau de l’arbitre et du joueur en même temps? ». Le collaborateur d’Henri Konan Bédié a fait savoir que l’ex-chef d’Etat a échangé avec le président de la CEI « pour lui demander de remédier à cet état de fait qui est un délit d’initié ».

Steven IBRAHIM