La Convention Nationale des Organisations de la Société Civile Ivoirienne (CNOSCI) suit avec un intérêt particulier l’opération de révision de la liste électorale. Avec la présence de plus de quarante-et-deux coordinations terrains, la CNOSCI, à travers ses 1500 organisations présentes sur toute l’étendue du territoire national, a écouté attentivement les populations et recensé les difficultés qui représentent, à ce jour, les causes principales d’une faible mobilisation qui peut être assimilée, dans certaines zones, à un manque d’engouement pour l’opération.

L’exigence de la Carte Nationale d’Identité ou du Certificat de nationalité

La Commission Electorale Indépendante (CEI) exige, pour chaque requérant, la présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un certificat de nationalité ivoirienne sécurisée. Or les nouveaux majeurs qui, pour la plupart ont déjà sacrifié aux formalités d’établissement de la carte nationale d’identité, restent à attendre la délivrance effective de cette pièce depuis de nombreux mois pour certains. Il leur est donc demandé de se faire établir de nouveau, un certificat de nationalité avant de se présenter devant les agents commis à la révision de la liste électorale.

Il se pose déjà des difficultés financières pour l’établissement de cette pièce quand l’insuffisance des tribunaux, avec pour corolaire, le débordement des magistrats finit de faire de l’obtention de millions de certificats de nationalité, une épreuve supplémentaire. D’autres difficultés telles que l’identification de certains établissements scolaires pour la révision des listes électorales alors même que des examens à grands tirages sont programmés dans les mêmes lieux, ont entrainé des ruptures dans le travail des agents de la CEI dans certaines localités.

Les propositions de la Convention Nationale des Organisations de la Société Civile Ivoirienne

Les prochaines élections en Côte d’Ivoire sont, de l’avis des organisations de la société civile, gages de stabilité. Son enjeu implique que des questions liées à la participation massive des populations au vote doivent être traitées avec rigueur et sérénité ;

En conséquence, la Convention Nationale des Organisations de la Société Civile Ivoirienne (CNOSCI) demande :

  • La prorogation de la révision des listes électorales. La Commission Electorale Indépendante pourra apprécier avec objectivité le délai supplémentaire nécessaire à la sensibilisation en vue de l’engagement effectif des Ivoiriens dans le processus ;
  • La mise en place d’une réelle politique de sensibilisation des populations avec l’implication résolue des chefs de communautés religieuses et ethniques dans la campagne de proximité ;
  • La mise à disposition de moyens de travail conséquents pour les organisations de la société civile en vue de mener une campagne de sensibilisation efficace dans toutes les régions du pays ;
  • L’engagement de moyens financiers véritables pour les partis politiques afin qu’ils sensibilisent leurs sympathisants en vue de s’engager dans le processus.

 

La Convention Nationale des Organisations de la Société Civile Ivoirienne (CNOSCI) est convaincue que du succès de l’opération de la révision des listes électorales dépend tout le processus électoral qui est engagé en Côte d’Ivoire.

En conséquence, la CNOSCI invite la Commission Electorale Indépendante à marquer un temps d’arrêt pour mieux réengager cette importante opération. L’histoire récente de notre pays nous a montré que les Ivoiriens, dans leur écrasante majorité, n’ont plus le fétichisme des dates. Il est primordial de faire de la BONNE organisation des élections, la première priorité.

Pour notre part, la Convention Nationale des Organisations de la Société Civile Ivoirienne (CNOSCI) se met entièrement à la disposition de la CEI pour l’appuyer dans la sensibilisation et le suivi des populations dont plus de quatre millions se reconnaissent dans ses 1500 organisations membres.

 

Fait à Abidjan le 26 juin 2015

Pour la Convention Nationale des Organisations

de la Société Civile Ivoirienne

Le Président du Conseil Exécutif National

Satigui KONE

13 BP 1941 Abidjan 13.

Tél : 20 00 09 24/ 20 00 09 25 / 02 96 77 77