@Informateur.info- Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a procédé, jeudi, à la signature de l’acte de promulgation de la loi constitutionnelle n°2020-348 du 19 mars 2020 modifiant la loi n°2016-886 du 08 novembre 2016 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire.

Vingt-quatre heures après l’adoption du projet de loi qu’il a porté devant l’Assemblée nationale et le Sénat, le Président ivoirien a promulgué cette loi faisant suite ” à la décision de conformité rendue par le Conseil constitutionnel”, selon le Secrétaire général de la Présidence ivoirienne,  Patrick Achi qui a lu le communiqué présidentiel.

Ces nouvelles dispositions, a-t-il expliqué,  garantit “un meilleur fonctionnement de l’Exécutif, permet la continuité institutionnelle du Parlement, instaure une organisation plus efficace  du Pouvoir judiciaire et renforce la stabilité politique et institutionnelle dans notre pays”.

Mercredi, en l’abscence des groupes parlementaires de l’opposition qui ont boycotté les travaux, les députés et sénateurs du RHDP ( parti au pouvoir) ont adopté avec une large majorité (246 pour, 2 contre et 0 abstention sur les 248 votants) le projet de loi portant révision constitutionnelle porté par Alassane Ouattara.

Par ailleurs, en raison de  l’épidémie de la maladie à coronavirus 2019 ( COVID-19) “qui rendent difficile la tenue des réunions 
parlementaires, le Président de la République, vu l’urgence, procèdera à la 
modification du Code électoral par voie d’ordonnance”, a précisé Patrick Achi.

Geneviève MADINA