@Informateur.info- Lomé, la capitale du Togo, a abrité les 6 et 7 août derniers la première édition des “Rencontres Sahélo-togolaises” autour de la promotion d’une mobilité transfrontalière fluide et sécurisée pour un développement durable.

Plusieurs délégations en provenance de pays de la sous-region ont répondu à l’appel des organisateurs, avec, notamment, le Burkina Faso, pays invité d’honneur, conduit par son ministre du transport, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Dabilgou.

Forum de promotion, de valorisation et de professionnalisation des secteurs du commerce, des transports, de la logistique et du transit, les “Rencontres Sahelo-togolaises” ont pemis, à travers des conférences, des B2B et autres expositions institutionnelles d’offrir des opportunités aux hommes d’affaires, transporteurs….d’échanger, de découvrir des innovations et de tisser des liens d’affaires.

Les différents panélistes ont été à la hauteur de leurs sujets respectifs pour faire de cette première édition une réussite totale à la grande satisfaction des organisateurs. En témoigne la communication du ministre burkinabè des transports, Timbindi Vincent Dabilgou qui a fait montre de sa parfaite maitrise de son domaine pour définir l’enjeu du transport et de la logistique dans la sous-région.

Initiées par Nomade Kulture Consulting, en collaboration avec l’Union des Frères et Amis du Togo et en partenariat avec le gouvernement togolais, les “Rencontres Sahélo-togolaises” ont été couronnées par une cérémonie de remise du Grand Prix de l’Amitié Sahélo-Togolaise.

Geneviève MADINA