PUBLICITE


Le politico-homme d’affaires ivoirien Adama Bictogo, ex-ministre, Vice-président du Rassemblement des Républicains (RDR, parti présidentiel), député, vient d’être visité par la Providence, en raflant, sans appel d’offre, le marché de réhabilitation de plusieurs hôpitaux du pays.

C’est le très introduit bimensuel panafricain La Lettre du Continent (LLC) qui donne l’information dans sa dernière édition. Selon ce confrère, la Russie volant au secours des autorités ivoiriennes pour la réhabilitation de plusieurs  hôpitaux, a octroyé, via VTB Bank (filiale du groupe russe VTB) un prêt de 132 millions € (86,5 milliards FCFA) à la Côte d’Ivoire.

Le contrat de rénovation des huit hôpitaux d’un coût global de «100 milliards FCFA est géré par le groupe Snedai d’Adama Bictogo», précise le périodique basé en France.

«L’homme d’affaires et ancien ministre dirige le consortium Med  Afrique constitué de Marylis BTP, une des filiales de Snedai, de la branche belge de  l’Allemand Siemens, et par le groupe israélien Els Med Healthcare Solutions», explique La Lettre du Continent.

Cette opération (ndlr : prêt) poursuit LLC, « soulage les autorités locales, ce programme de rénovation étant bloqué, faute de financements».

Depuis janvier 2018, l’Etat ivoirien a lancé l’opération de réhabilitation des Centres hospitaliers régionaux de Daloa (Centre-Ouest), Korhogo  (extrême Nord), Yamoussoukro (Centre) et des  hôpitaux généraux d’Abobo-Nord, Abobo-Sud, Adjamé et Yopougon-Attié, ainsi que l’hôpital général  de la station balnéaire de Grand-Bassam.

 

Paul Konan Touré

 

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment