Le village de Kadiokro dans le département de Toumodi a été érigé en village Burkinabè par la volonté de l’organisation Action Marine et l’association APD ainsi que celle des autorités locales. C’était le 2 décembre dernier.

Kadiokro, village N’Zikpli situé à 11 km de Toumodi et 19 km de la capitale politique ivoirienne sur l’axe Yamoussoukro-Abidjan via Toumodi a été déclaré village Burkinabè. C’était le 2 décembre dernier en prélude à la fête nationale du Faso, à l’occasion de la Caravane des matchs de gala de football organisés dans la commune de Toumodi. Match de gala qui a opposé la communauté baoulé dudit village à l’union des chefs et notables burkinabè en Côte d’Ivoire, tous partenaires de l’APD. Cette manifestation a été conjointement organisée par l’organisation non gouvernementale Action Marine et l’association APD en collaboration avec la mutuelle de développement économique et social de Kadiokro.

Pour les organisateurs, cette rencontre est placée sous le signe de la cohésion, au nom des autorités communales et à l’honneur du président de la République, Alassane Ouattara. Ponctuée par la première édition d’un match de gala inter communauté visant «le renforcement de l’amitié, la paix et le brassage entre les deux communautés,  à savoir la Côte d’Ivoire et les Burkinabè vivant dans ce pays. Le représentant de M. Tobgnale Maxime Yabré, Consul Général du Burkina Faso à Bouaké, Sanou Moussa, délégué au Conseil supérieur des Burkinabè de la région du Bélier a déclaré : «Les objectifs prônés par vos structures sont  en adéquation avec notre vision de renforcement des liens entre nos deux peuples». Félicitant les responsables de « Action Marine » et ceux de «l’association APD» qui ont fait de Kadiokro un village burkinabè. Et cela en prélude à la fête nationale du 11 décembre dernier. Rendant aussi un vibrant hommage à sa majesté Naaba Wobgo, président de l’union des chefs et notables Burkinabè en Côte d’Ivoire qui était présent à cette cérémonie. Signalons que les autorités politiques et administratives du département de Toumodi, de même que les chefs traditionnels étaient massivement représentées.

Armand Koffi

Correspondant Régional