Informateur.info-Le ministre Calice Yapo Yapo, directeur régional de campagne associé du candidat du Rhdp Alassane Ouattara dans la région de la Mé, est sur le terrain. Le dimanche 19 octobre dernier, à pas de course, il a galvanisé le pays Kettin (Akoupé), lors des meetings politiques qu’il a animé à Asseudji, (village souche du peuple Akyé), Ahouabo et Ananguié. Dans un esprit de solidarité, il a pris la parole au meeting d’installation des coordinateurs locaux des mouvements de soutiens. Partout l’accueil était chaleureux. A toutes ces étapes, l’ex ministre du commerce, Calice Yapo Yapo et son épouse Anne-Marie, accompagnés de plusieurs élus et cadres dont le colonel des douanes Ahoua Djambra dit Yapi Zimbabwé, Mme Asseu Kousso, présidente de l’Ong Okpon santé et Camille Séka, opérateur économique, Latoh N’guia, ex président du Conseil général d’Adzopé (Fpi), a appelé ses parents à porter leur choix sur Alassane Ouattara lors du scrutin du 25 octobre prochain. « Donnez-moi la force afin que je sois crédible aux yeux de ceux qui m’ont envoyés. Il ne faut pas que les Akyé nous fassent honte et que nous soyons ridicules. Il ne faut pas que nous perdions des opportunités de développement par la dureté de nos cœurs…En pays Akyé le changement est déjà là. Ici se sont nos frères du Fpi qui défendent le bilan d’Alassane Ouattara», a lancé l’ingénieur des travaux publiques, rappelant les actions de développement entrepris par son candidat pour la région de la Mé, en présence des militants du Rhdp, du Fpi et des populations arborant des tee-shirts à l’efigie d’Ado, sorties nombreuses. Le message a été bien entendu, par les jeunes, les femmes et la chefferie traditionnelle, jadis était hostile au Rhdp, ont décidé d’emprunter le train de l’émergence avec le candidat Alassane Ouattara. Poursuivant, le soldat du développement, a rassuré que les doléances relatives à la construction de salles de classes, d’adduction d’eau et d’électrification seront effectivement réalisés et que les travaux du pont de Asseudji (Akoupé) iront jusqu’au bout. Partout, ‘’Dieudonné’’, comme l’appelle les vendeuses de vivriers, a fait de nombreux dons en espèces aux populations, notamment aux militants du Fpi. Un concours du village qui votera le plus Ado a été lancé.

Raval Makouali