@Informateur.info- La recrudescence des cas de contamination à la Covid -19 en Côte d’Ivoire inquiète Kandia Camara, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle évoquant des “mesures plus sévères” dont la fermeture de l’école que le gouvernement pourrait être amené à prendre pour freiner cette hausse de cas déclarés.

La première responsable du système éducatif ivoirien l’a signifié, mardi, aux acteurs et partenaires de l’école, lors d’une rencontre avec la grande famille éducative.

Depuis le 20 décembre 2020, la pandémie a monté en puissance et les chiffres affolent les compteurs. Face à la montée vertigineuse quotidienne des cas enregistrés de Covid-19 Kandia Camara a relevé parmi les causes, le “relâchement” inexplicable dans l’application des mesures barrières, notamment, port des masques de protection, le lavage des mains et la distanciation physique.

“Les données disponibles indiquent que la majorité des nouveaux cas positifs de COVID-19 est survenue chez les jeunes âgés de moins de 35 ans et ont en commun la fréquentation des lieux festifs (boîtes de nuit, bars, etc.) ou la participation à des événements sociaux, culturels et artistiques (mariages, concerts, spectacles, etc.)”, a indiqué la ministre de l’Éducation nationale.

Selon elle, “il est entendu que si les indicateurs venaient à se dégrader davantage, d’autres mesures plus sévères pourraient être annoncées, notamment la restriction des déplacements, le confinement des populations et surtout la fermeture de l’école”, a-t-elle prévenu se référant aux dispositions du Conseil National de Sécurité du 21 janvier 2021 avant de sensibiliser : “nous devons donc tout mettre en œuvre pour ne pas arriver à cette éventualité”, a conseillé Kandia Camara.

A cet effet, la ministre de l’Éducation nationale
a demandé aux gestionnaires des structures scolaires de créer les conditions de l’application rigoureuse des mesures barrières et aux parents d’élèves de faire des efforts supplémentaires pour “l’approvisionnement de façon conséquente des élèves, leurs enfants en masques de protection et en flacons de gel-mains”.

A la date du 2 février 2021, la Côte d’Ivoire compte 28 607 cas confirmés, dont 26 724 personnes guéries, 158 décès et 1 725 cas actifs, sur un nombre total d’échantillons de 349 351, selon le bilan établi, mardi soir, par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

Geneviève MADINA