PUBLICITE


@Informateur.info- Loin de leur base et travaillant généralement dans des conditions difficiles, le sort des routiers de marchandises battant pavillon burkinabè à partir du port d’Abidjan préoccupe le président de la jeunesse du Conseil national des Burkinabè en Côte d’Ivoire.

Leader de la jeunesse burkinabè, Hamed Savadogo veut leur offrir, à l’occasion de ce mois de ramadan, une rupture collective de jeûne. L’objectif est de leur apporter une petite joie au cœur en ce mois de solidarité musulmane. La cérémonie est prévue le dimanche 26 mai prochain à 16h30 mn sur la plate-forme portuaire Inno-Parking du Port.

Mais avant ce geste de solidarité envers ces acteurs de l’économie burkinabè quelque peu négligés, le président de la jeunesse du Conseil national des Burkinabè en Côte d’Ivoire a été reçu en audience, ce jeudi 23 mai 2019, par le Consul Général du Burkina Faso à Abidjan, Nanan Benjamin, ainsi que le Consul adjoint Idrissa Soulama.

Au cours de cette visite de courtoisie aux deux autorités consulaires, Hamed Sawadogo n’a pas manqué d’expliquer à ses hôtes son projet de rupture collective du jeûne au profit des routiers burkinabè.

Selon l’initiateur, la contribution des bonnes volontés est attendue pour apporter plus de chaleur aux bénéficiaires le dimanche prochain.

César KOUAME

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment