Un gendarme a été tué par la population, ce samedi 17 février 2018, à Blolequin, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Selon les premières informations, le gendarme aurait abattu un chauffeur de «moto taxi», au corridor de ladite ville. D’après des témoins, le drame serait lié à une tentative de racket portant sur 1.000FCFA. Une somme que le conducteur de la moto-taxi aurait refusé de payé au gendarme.

D’autres sources indiquent, par ailleurs, que les faits se sont produits, suite au refus du transporteur de se soumettre aux injonctions du force de l’ordre.
Toujours est-il que l’usage de l’arme du gendarme ayant entrainé la mort du conducteur a mis en émoi la population qui s’est mise à la recherche du gendarme. Qu’ils ont lynché.
Mais, les populations ne se sont pas arrêtées là. Elles ont également mis le feu à la gendarmerie de la ville. Même les résidences du sous-préfet et du préfet, ainsi que quelques uns de ses collaborateurs, ont été saccagées par les habitants en furie. La tension était donc tendue ce samedi 17 février 2018, à Blolequin.

Georges Kouamé