PUBLICITE


@Informateur.info- Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé sont désormais situés sur leur sort. Ils écopent respectivement de 20 ans et de 10 ans de prison dans le cadre du procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015.

C’est le verdict rendu, ce lundi 2 septembre 2019, par le tribunal militaire au terme d’un procès qui s’est étalé sur 18 moins et qui a vu comparaitre 84 accusés dans le box.

Le général Diendéré a été reconnu coupable des 9 chefs d’accusations contre lui. Il s’agit entre autres, d’attentat à la sûreté de l’Etat, de collusion avec les forces extérieures, de meurtre et de coups et blessures volontaires.

Djibrill Bassolé quant- à lui, s’est vu déchargé des supposées écoutes téléphoniques le mettant en cause avec Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire au moment des faits. Cependant, il a été reconnu coupable d’un seul chef d’accusation. Celui de la trahison.

Au nombre des autres prévenus, on note des peines de 11 ans pour le capitaine Dao Abdoulaye, 5 ans avec sursis pour Léonce Koné et Hermann Yaméogo et 5 ans pour le journaliste Adama Ouédraogo dit Damiss. Le sergent-chef Koussoubé Roger di Touareg et l’adjudant Moussa Nebié dit Rambo sont respectivement condamnés à 15 et 17 ans.

Dalima DAHOUE

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment