Alassane Ouattara recevant en 2011, Paul Yao N'dré à l'hôtel du Golf

@Informateur.info- Chers mendiants du Restaurant (Ndlr: RHDP), allez dire à votre gourou (Ndlr: Alassane Ouattara) que s’il respectait les décisions des Institutions, il n’y aurait pas eu le boycott actif en 1995, avec ses nombreux morts, lorsque la Constitution l’empêchait d’être candidat.

Il n’y aurait pas eu le coup d’Etat de Décembre 99 lorsqu’un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui. Il n’y aurait pas eu tous ces morts en octobre 2000 lorsque sa candidature a été rejetée et lorsque l’un de ses lieutenants, avec sa bénédiction, a demander aux gens de sortir dans la rue pour aller prendre le pouvoir.

Il n’y aurait pas eu tous ces morts lorsque sa candidature à l’élection législative a été rejetée. Il n’y aurait pas eu la rébellion, qu’il a applaudi pour tenter de faire perdre le pouvoir à Gbagbo. Il n’y aurait pas eu tous ces morts lorsqu’il a refusé de se plier aux décisions du Conseil Constitutionnel en Décembre 2010.

Il n’y aurait enfin pas eu ces morts lorsqu’il a décidé de violer la Constitution qui lui interdit de faire un troisième mandat. Il est donc mal placé pour demander aux gens de respecter les décisions du Conseil Constitutionnel. Il a été le premier, plus d’une fois, à contester les décisions de cette Institution.

Source: Page facebook Mamadou Traoré