@Informateur.info- Les électeurs nigériens estimés à 7,5 millions vont aux urnes ce dimanche 27 décembre pour les élections présidentielle et législatives. 26 000 bureaux de vote ont ouvert sur toute l’étendue du territoire pour accueillir les électeurs qui doivent choisir le successeur du président sortant Mahamadou Issoufou.

Trente candidats sont en lice pour cette présidentielle couplée avec les législatives dont le premier tour se tient ce dimanche au terme d’une campagne électorale sans violence.

Le président Mahamadou Issoufou qui met un point d’honneur à la limitation des mandats, contrairement à bien d’autres chefs d’Etat de la sous-région qui ont cédé à la tentation, a accompli, ce dimanche, son devoir civique. «Cette élection présidentielle est un jour spécial pour moi et surtout pour le Niger qui va connaître pour la première fois de son histoire une alternance démocratique»,  a-t-il indiqué après avoir voté ce dimanche au Centre de vote de l’Hôtel de Ville de Niamey, en compagnie de son épouse, Dr Lalla Malika.

 «Cette élection présidentielle est la première depuis trente ans à laquelle je ne suis pas candidat. C’est donc aujourd’hui un jour spécial pour moi, c’est aussi et surtout un jour spécial pour le Niger qui va connaître pour la première fois de son histoire une alternance démocratique », a jouté le président sortant qui souhaite pour son pays, à partir de cette alternance démocratique,  «d’autres alternances afin de consolider le processus démocratique»

Alfred SIRIMA