Guillaume Soro est candidat à la présidentielle d'octobre prochain

@Informateur.info- L’exil de leur mentor, Guillaume Soro, et la détention prolongée et sans jugement des membres influents de Générations et Peuples Solidaires (GPS) parmi lesquels des députés, n’ont en rien entamé la flamme militante et la détermination des mouvements de soutien de l’ex-président de l’Assemblée nationale.

En effet, rassemblés au sein de la coordination des mouvements et associations de soutien à Guillaume Soro (CMA-GSK), les animateurs de cette coordination, et les délégués régionaux du GPS dont la résilience est à saluer, ne chôment pas du tout. Au front depuis plusieurs mois, ils tissent leur toile en alliant le porte-à-porte aux  formations et autres rencontres de sensibilisation et d’explication de la vision de l’ex-Premier ministre de Gbagbo Laurent.

A(re) Présidentielle: Guillaume Soro obtient de ses partisans 25 millions FCFA sur 50 à mobiliser pour sa caution

Le week-end dernier, Coulibaly Sié, porte-parole de la CMA-GSK a animé une conférence  à Bouaké lors d’un atelier du parti sur les adhésions et l’installation des comités locaux citoyens. Au bénéfice cet atelier de formation, une trentaine de membres issus de la délégation régionale du GPS. Le parti de Guillaume Soro ambitionne l’implantation d’un comité local citoyen dans chacun des 721 lieux de vote que compte la région du Gbêkê. Ce, avant la date du 31 juillet prochain.

Cet atelier qui a enregistré la participation du délégué régional de la Bagoué, Ouattara Guibessongui, par ailleurs maire de Kasséré et du délégué régional de la Nawa, l’ex-député Ignace Gnézéré, a permis de faire un état des lieux des actions déjà réalisées et l’ébauche de celles à venir.

A(re)lire Alassane Ouattara: “Guillaume Soro a beaucoup appris à mes côtés”

Bien avant la rencontre de Bouaké, les délégations GPS et CMA-GSK ont initié des sensibilisations tout azimut dans le District d’Abidjan et dans plusieurs localités de l’intérieur, dont Sakassou, Botro, Katiola, Niakara. Les populations rencontrées sont exhortées à adhérer au parti de Guillaume Soro, et à s’inscrire massivement sur les listes électorales.

S’ils n’ont pas les moyens dont dispose le RHDP (parti-Etat), ils n’ont pas cependant renoncé à occuper le terrain. Avec plus de 316.000 adhérents, à ce jour, chaque électeur qui passe dans l’escarcelle du GPS est un pas de plus pour Guillaume Soro vers la présidence ivoirienne.

Condamné à 20 ans de prison par contumace en avril dernier, pour recel de deniers publics détournés et pour blanchiment de capitaux, Guillaume Soro qui avait déjà annoncé sa candidature, continué de la maintenir. Qualifiant son procès de parodie de justice ; marquant la «preuve ultime que l’État de droit est définitivement enterré par Alassane Ouattara».

Jean François FALL