@Informateur.info- Pour la première fois depuis les indépendances, les Burkinabè vivant à l’extérieur de la mère patrie participent, ce dimanche 22 novembre 2020, au choix du président de la République de leur pays.

En Côte d’Ivoire, ce sont 5483 électeurs répartis dans les trois centres de vote que sont les Consulats généraux d’Abidjan, de Bouaké et de Soubré qui iront aux urnes pour élire le président du Faso pour les cinq prochaines années.

Une énorme fierté pour la Diaspora burkinabé en général et celle résidant en Côte d’Ivoire qui a été le fer de lance du combat pour la reconnaissance de ce droit constitutionnel. “Ça a été difficile mais on y est arrivé. Ce dimanche est  un grand jour pour les Burkinabè. En ce sens que nous allons choisir, librement, le président du Faso “, commente Ahmed Ouédraogo, blanchisseur à Niangon Nord.

En prélude à ce vote historique plusieurs associations, notamment la Fédération des associations burkinabè en Côte d’Ivoire ( Fedabci,), le Collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire (Camjbci)  ont dans des déclarations appelé les détenteurs de la carte d’électeur à sortir massivement pour effectuer leur droit civique.

Treize candidats dont le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, sont en lice pour la magistrature suprême.

Alfred SIRIMA