Roch Marc Christian Kaboré

@Informateur.info- Le Conseil constitutionnel a confirmé, vendredi, la victoire au premier tour de Roch Marc Christian Kaboré, pŕesident sortant, à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 dernier avec 1 645 229 voix soit 57,74 % des suffrages devant Eddie Komboïgo arrivé en deuxième position avec 15,54% et Zéphirin Diabré (3è) avec 12, 46% des voix.

Les résultats ont été proclamés lors d’une audience publique présidée par le président du Conseil constitutionnel Kassoum Kambou qui a déclaré “président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré”. Candidat à sa propre succession, Marc Kaboré est donc élu président du Burkina Faso pour un second mandat de cinq ans.

Par ailleurs, le Conseil constitutionnel, a annulé les suffrages dans 200 bureaux de vote pour des “irrégularités” soulignant que celles-ci “ne sont pas de nature à entacher la régularité, la transparence et la sincérité” du scrutin.

Réagissant à la décision du juge des élections, le président Kaboré a témoigné sa reconnaissance aux sages du Conseil constitutionnel pour “le travail abattu”
tout le long du processus électoral sans oublier ” tout ceux qui ont cru en (son) programme politique”.

“Le Conseil constitutionnel a confirmé ce vendredi 18 décembre, ma réélection avec 57,74% des suffrages exprimés à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Je voudrais témoigner ma reconnaissance à l’endroit des sages de cette institution pour le travail abattu tout le long du processus électoral. Je réitère mes remerciements à tous ceux qui ont cru en mon programme politique, et réaffirme tout mon engagement à faire du Burkina Faso un havre de paix, de prospérité économique et de bonheur partagé pour tous. Je serai le président de tous les Burkinabè “, a-t-il posté sur sa page officielle Facebook.

Selon le Conseil constitutionnel, sur 5 918 844 appelés aux urnes au Burkina Faso et dans 22 pays de l’étranger, seulement 2 972 590 ont effectivement pris part au scrutin. Soit un taux de participation de 50, 22%.

Alfred SIRIMA