@Informateur.info- De nombreux «étrangers» ont été arrêtés en Mauritanie à la suite de manifestations précédant la victoire de Mohamed Ould Ghazouani à la présidence du 22 juin 2019. L’annonce a été faite dans la soirée du mardi 25 juin après plusieurs appels lancés par l’opposition.

Selon le ministre de l’intérieur, Ahmedou Ould Abdallah, ces personnes entreprennent de déstabiliser le pays. «Il y a une main étrangère qui est derrière ces événements», a-t-il accusé, avant d’indiquer que ces «étrangers» étaient «en relation avec certains candidats».

Le ministre des Affaires étrangères, Ismael Ould Cheikh Ahmed, a par ailleurs, convoqué les ambassadeurs du Sénégal, du Mali et de la Gambie pour demander à leurs ressortissants de «s’abstenir de participer aux manifestations et à tout ce qui perturbe l’ordre public en Mauritanie».

César KOUAME