@Informateur.info- Le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le Progrès et le changement (UPC) et Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP),seront investis ce week-end, comme candidat respectif de leur formation politique à la présidentielle d’octobre prochain.

Zéphirin Diabré sera investi le samedi 25 juillet prochain au Palais des sports de Ouaga 2000 tandis-que Eddie Komboïgo le sera le lendemain 26 juillet 2020. L’investiture de ces deux poids lourds de l’opposition politique burkinabè intervient deux semaines après celle du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, candidat à sa propre succession.

A(re)lire Présidentielle 2020: Roch Kaboré remet le pied à l’étrier

Contrairement à la présidentielle de 2015, l’opposition politique burkinabè part en 2020 avec de réelles chances de remporter  cette élection qui se jouera forcement en 2 tour. L’UPC ayant conforté son implantation depuis l’élection dernière et le CDP étant pleinement remis sur scelle malgré les veines querelles intestines. Une alliance entre ces deux formations politiques au second tour leur vaudra inéluctablement le pouvoir.

Pour rappel, le MPP est arrivé au pouvoir en 2015 au Burkina Faso avec 53% du suffrage exprimé contre 29% pour l’UPC. Le CDP ayant été écarté à cette joute présidentielle.

Alfred SIRIMA