@Informateur.info- Le 22 novembre 2020, nous, Burkinabè de l’Extérieur participerons pour la première fois de notre histoire au choix démocratique du Président du Faso depuis nos pays de résidence.

Pour cet acte historique qui sera gravé à jamais en lettre d’or dans les annales de la démocratie Burkinabè, le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) exprime sa reconnaissance au gouvernement burkinabè pour la mise en œuvre de cet engagement ; aux organisations de la Société Civile pour leurs différents plaidoyers ; aux organes en charge des élections ; aux partenaires au développement du Burkina Faso pour tous leurs efforts ayant abouti enfin à l’accomplissement de ce droit constitutionnel qui est le fruit d’une longue lutte pour notre prise en compte dans le jeu démocratique.

Le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) salue l’esprit de fraternité et de courtoisie observé entre les acteurs politiques tout au long de la campagne électorale ; démontrant ainsi que ce qui nous uni, le Burkina Faso est plus fort que ce qui nous divise, les opinions politiques.

Par ailleurs, nous invitons nos compatriotes détenteurs de la carte d’électeur reçue lors de l’enrôlement des Burkinabè de l’Extérieur pour la Constitution du fichier électoral à sortir massivement pour aller accomplir leur devoir civique dans nos ambassades et consulats dans le calme , la discipline et surtout dans le respect des mesures édictées par les organes en charge de l’organisation de cette élection.

Nous prions tous ceux de nos compatriotes qui n’ont pas de carte d’électeur donc ne peuvent pas voter pour cette fois ci à éviter de se rendre dans les lieux retenus pour le vote et à s’abstenir de toute action pouvant nuire au bon déroulement du scrutin.

Le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) soucieux de la préservation de la cohésion sociale et d’un climat de paix indispensable à tout développement harmonieux invite tous les acteurs politiques engagés dans la course pour la Magistrature Suprême ou pour la députation à s’inscrire dans un esprit républicain pour des élections apaisées desquelles nous sortirons tous gagnants.

Enfin, nous formulons des vœux de Fraternité, de solidarité et surtout de paix véritable pour le Burkina Faso.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Fait à Abidjan, le 20 novembre 2020
Pour le CAMJBCI

Le Président

ZALLE Moussa.