@Informateur.info- Dans une déclaration qu’il a postée sur sa page facebook, ce jeudi 26 novembre 2020, l’ex-Premier ministre burkinabè, Yacouba Isaac Zida, désormais candidat malheureux à la présidentielle avec 1,45% des suffrages, a estimé que le scrutin du 22 novembre dernier était “un désastre”. Ci-dessous l’intégralité de sa déclaration.

Chers compatriotes
En attendant la suite que réservera le conseil constitutionnel à ces résultats de la CENI… j’aimerais bien pouvoir féliciter le candidat déclaré gagnant mais je ne puis pas le faire car ce serait aller contre mes valeurs de féliciter quelqu’un qui n’a pas gagné honnêtement.
Le MPP et son candidat avaient la possibilité de gagner ces élections d’une manière qui préserve la dignité de notre pays. Mais au lieu de cela nous avons assisté aux méthodes les plus inintelligentes jamais expérimentées comme l’achat de cartes d’électeurs sous projecteurs, séquence digne du tournage d’un court métrage pour le FESPACO. Les scènes qui nous été données de voir relèvent d’un mépris total de la condition des femmes burkinabé.

Profiter de l’ignorance et de la misère de ces personnes fragiles de notre société est une attitude ignoble que ne saurait justifier aucune ambition politique. À partir de ces preuves accablantes nous ne savons plus vraiment combien de personnes ont voté en leur nom propre ce 22 novembre et il reviendra au Conseil constitutionnel de trancher.

En plus des fraudes massives, l’organisation même du scrutin était un véritable désastre. Jamais de mémoire de burkinabé un scrutin n’a été aussi mal organisé. Réussir un tel échec relève d’un certain génie et cela laisse penser à une orchestration visant à favoriser justement les tripatouillages auxquels on a assisté sur toute l’étendue du territoire. Il faut avoir le courage de le dire, ce à quoi nous avons assisté le dimanche 22 novembre n’est rien d’autre qu’un braquage électoral, ce qui est très honteux pour notre pays qui plus est se fait appeler le pays des hommes intègres. Les candidats signataires de l’Accord Politique de l’Opposition ont déjà déposé une plainte devant le procureur et fera un recours en annulation de cette mascarade appelée élection auprès du conseil constitutionnel. En attendant la suite de ces procédures nous invitons l’ensemble de nos concitoyens au calme et à la sérénité. (…)

Yacouba Isaac ZIDA