@Informateur.info- A l’instar de la plupart des candidats à la présidentielle du 22 novembre prochain au Burkina Faso, le calendrier de campagne du candidat de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) est connu.

Ainsi, Zéphirin Diabré a choisi d’ouvrir sa campagne à Tenkodogo dans le centre-Est où il animera son premier meeting dans l’après-midi du 31 octobre 2020. La matinée sera consacrée à «des visites des autorités coutumières, et religieuses et une rencontre avec les forces vives de la région». Du 1er au 3 novembre 2020, le Chef de file de l’opposition politique animera successivement des meetings à Fada, dans l’Est du pays, à Kaya, dans le Centre-Nord, et à Dori, dans le Sahel.

La deuxième semaine de la campagne présidentielle, verra l’enfant de Foungou (département de Gomboussougou), sillonner respectivement les villes de Koudougou, de Dédougou, de Ouahigouya et de Bousse. On notera que tous les meetings de Zéphirin Diabré sont prévus pour les après-midi ; et les matinées consacrées aux visites des chefs religieux et coutumiers et des rencontres avec les forces vives des régions visitées.

A(re)lire Présidentielle: Le candidat Roch Kaboré dévoile le calendrier de sa campagne électorale

Dans ce programme de campagne, les villes de Manga et de Ouagadougou seront à l’honneur les 14 et 15 novembre prochain. Et pour le meeting qui aura lieu dans la capitale, Zéphirin Diabré a choisi le stade du 4 Août.

Les 16 et 17 novembre, l’équipe de campagne du président de l’UPC mettra le cap dans le Sud-Ouest avec des escales à Boromo, Dano, et Diebougou. Le pic de la campagne dans cette région aura lieu à Gaoua. Le 18 novembre, c’est la ville Banfora qui accueillera Zéphirin Diabré.

Le président du parti du lion clôturera sa campagne dans les Hauts Bassins, précisément à Bobo-Dioulasso où il animera au stade Sangoulé Lamizana, son dernier meeting de la campagne le 20 novembre prochain. En comparant le calendrier de campagne du candidat de l’UPC d’avec celui de Roch Marc Christian Kaboré, on note que le premier terminera sa campagne là où le second l’a débuté.

Alfred SIRIMA