PUBLICITE


@Informateur.info- Si le giga meeting prévu a été transformé en rencontre de prières à la mémoire des victimes de la violence au Burkina Faso, Zephirin Diabre, président de l’UPC s’est exprimé ce samedi 9 novembre 2019 sur la présidentielle prévue au pays des Hommes intégres en 2020.

Au Palais de la Culture de Treichville, le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) s’est dit confiant quant à sa victoire dans quelques mois.

“Les Burkinabè vont donner le pouvoir à l’UPC, parce qu’ils se sont réveillés de la tromperie de 2015 (référence faite à l’élection présidentielle de 2015 qui a conduit le candidat du Mpp”, a déclaré le président de l’UPC qui a appelé à une “insurrection électorale pour mettre à la retraite” les dirigeants actuels.

Le CFOP a par ailleurs critiqué la politique de Roch Kabore et son gouvernement. A l’en croire, l’actuel locataire du Palais de Kosyam a échoué à rassembler les Burkinabes.

“Depuis l’arrivée au pouvoir du MPP, les gens se regardent en chiens de faïence, la cohésion sociale est mise à mal”, estime Zephirin Diabre.

Pour ce qui est de la situation sécuritaire délétère au Burkina Faso, le CFOP a dénoncé un manque de “leadership” des autorités au pouvoir à Ouagadougou.

Notons qu’en plus des prières dites par les différentes communautés religieuses, les membres de la délégation ivoirienne de ‘l’ UPC ont initié une collecte de fonds au bénéfice des victimes des attaques subies par les régions du nord du Burkina Faso.

Abraham  KOUASSI

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment