Informateur.info-La directrice régionale de campagne du RHDP dans la région électorale de d’Abidjan-Cocody a donné les statistiques des populations ayant retiré leur carte d’électeur dans sa zone de compétence. Dans toute la région (commune) de Cocody elle estime à 40%, le taux de la population qui a retiré les cartes d’électeurs.

« Au niveau donc de l’université d’Abidjan, nous étions à un taux de retrait de 15% il y a exactement deux (02) jours. Dès que j’ai eu l’information, j’ai appelé les directeurs départementaux de campagne pour leur dire que c’était vraiment insuffisant et qu’il fallait corriger. Et vous avez regardé ensemble, nous avons mis à leur disposition les moyens de transport qui leur ont permis d’aller retirer leur carte d’électeur de sorte qu’avant-hier, nous sommes à un taux de 25% de retrait. Je pense que c’est ce que nous avons fait qui a permis d’arriver à ces résultats. Au niveau donc de la Riviera-Palmeraie, nous avons eu l’information de ce que le taux de retrait était de 25%. Nous avons animé un grand meeting et sillonné la Palmeraie pour amener les populations de cette partie de la région (qui n’est pas une région administrative) de Cocody à aller retirer leur carte d’électeur. De 25%, nous sommes passés à 40% du taux d’électeurs » a-t-elle détaillé. Avant de poursuivre pour dire « nous avons des chiffres précis. Et nous sommes arrivés aujourd’hui, au niveau de Cocody à un taux de retrait de carte d’électeur qui est en dessous de la moyenne à 40%. Mais nous ne désespérons pas » se contente-elle de dire. Pour elle si un tel taux a été atteint, c’est bien le système que son équipe a bien pu mettre en place. Car à l’en croire, une élection ne se résume pas aux meetings mais « c’est aussi de mettre en place une stratégie qui permet de savoir combien de personnes vont venir voter, quel est le taux de participation le jour du vote», a-t-elle fait savoir, estimant pour sa part que « le vote est la preuve de la participation à la vie de son pays, à la démocratie de son pays. J’estime qu’il est important pour chaque citoyen qu’il participe au débat de son pays. Il participe au programme que le président ou le candidat veut mettre en place lorsqu’il sera élu président de la République. Quand vous votez, vous faites le choix d’un programme ».De ce point de vue, elle juge que c’est une erreur que de ne pas voter. «Le vote est un acte citoyen. Voter est un devoir, ce n’est pas une obligation. C’est erreur que de ne pas voter. J’invite toute les populations de Côte d’Ivoire  et singulièrement celles de Cocody à aller voter massivement, c’est important ».

Fidès Symphorien