@Informateur.info- Le Groupe de plaidoyer et d’actions pour une transparence électorale (GPATE) a rendu public, vendredi, un rapport d’enquête intitulé “Côte d’Ivoire, élection 2020, on a peur” selon lequel 80,6% des enquêtés ne souhaitent pas voir MM. Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo être candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Cette enquête supervisée par l’ingénieur statisticien Tié Bi Trah réalisée du lundi 15 juin au jeudi 25 juin 2020 dans quatre communes d’Abidjan, notamment, Yopougon (137 ménages), Abobo (74 ménages), Cocody (53 ménages) et Port-Bouët (49 ménages) représentant un échantillon total de 313 ménages de 1 249 personnes âgées de 18 ans et plus.

Selon donc ce rapport, “80, 6% des personnes interrogées ne souhaitent plus que Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo se présentent à l’élection présidentielle” du 31 octobre prochain. Parmi elles, 76,1% récusent Ouattara, 69,4% Bédié et 64,9% Gbagbo quand 71,9% sont favorables à la tenue du scrutin dans les délais constitutionnels, soit le 31 octobre 2020.

Relevant que l’enquête a été menée avant que le président ivoirien ne renonce à sa parole de ne pas briguer un 3è mandat après deux autres successifs, M.Trah a expliqué que l’attitude des enquêtés traduit “une volonté d’en finir au plus tôt avec les tensions et les violences” liées au processus électoral. En plus, révèle le rapport, “70,9% des personnes interrogées disent n’appartenir à aucun parti politique contre 29,1% militants d’un parti politique dont 18,3% sont de l’opposition et 10,7% du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, pouvoir).

Le GPATE est une plante d’Organisations non gouvernementales (ONG) engagées dans la défense des droits de l’homme et la démocratie en Côte d’Ivoire. Il a été mis en place pour conduire le plaidoyer sur la réforme de la CEI et l’amélioration des conditions générales d’organisation des élections dans le pays.

Geneviève MADINA