@Informateur.info- Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, Mamadou Koulibaly pourrait voir son dossier de candidature rejeté. De fait, le fondateur de Liberté et démocratie pour la République (LIDER) a reçu une note du Conseil Constitutionnel l’informant de plusieurs irrégularités constatées sur la liste de ses parrains.

Après avoir pris acte de cette information, Mamadou Koulibaly a chargé le Conseil constitutionnel dans une publication faite sur la page officielle de son parti. Pour la formation politique du maire d’Azaguié, l’institution présidée par Mamadou Koné n’a pas prouvé ces irrégularités.

« Hier, le conseil constitutionnel nous a remis à 09h52 un courrier non daté et ne portant aucune référence, nous informant de l’invalidation par leurs soins de 8586 parrainages fournis dans du dossier de candidature Mamadou Koulibaly à l’élection du président de la République de Côte d’Ivoire. Nous avons 48 heures pour remplacer ces parrainages. Le conseil constitutionnel affirme, sans fournir le moindre début du commencement d’une preuve, avoir identifié: -1249 parrainages non retrouvés sur la liste électorale ; – 834 parrainages hors région/district autonome d’inscription ; – 5099 parrainages présents sur plus d’une liste de parrainage ; 1499 parrainages en doublon sur la liste de parrainage ; 135 parrainages dont les informations sont erronées », peut-on lire sur la page de LIDER.

Le parti qui a invité les citoyens désireux de le parrainer à se manifester est cependant serein quant à l’issue de cette affaire. « Rassurez-vous. Les équipes sont au travail dans cette course contre la montre, et grâce à elles et à VOUS, nous allons fournir les nouveaux parrainages dans les délais imposés. Mais nous réclamons aussi que le conseil constitutionnel nous fournisse les preuves de la non-conformité des parrainages qu’il a invalidés lors d’une procédure de vérification qui s’est déroulée en dehors de la présence des représentants des candidats », précise LIDER.

Steven IBRAHIM