@Informateur.info- Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a procédé, samedi au Consulat général du Burkina Faso à Abidjan, au top départ de l’enrôlement sur le fichier électoral des Burkinabè de l’extérieur, en présence d’une délégation ministérielle du Faso conduite par Siméon Sawadogo, Ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, de Zongo Mahamadou, Ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire.

La date du 4 janvier 2020, un jour spécial dans l’histoire de la Diaspora burkinabé. Ce jour tant attendu au sujet duquel, il y a eu tant de conjectures mais qui a fini par arriver.

“Nous entamons ainsi le début de la concrétisation de cette revendication épique, dont vous Burkinabè de Côte d’Ivoire avaient été les fers de lance et cette auguste enceinte du Consulat général, le théâtre et le grand témoin des vicissitudes qui l’ont jalonnée”, a déclaré  le président Newton Ahmed Barry, rappelant, ainsi le “combat” de la Diaspora de Côte d’Ivoire pour le vote des Burkinabè de l’extérieur.

Aujourd’hui, 4 janvier 2020, a-t-il poursuivi, dans 22 pays à travers le monde, va débuter l’enrôlement sur le fichier électoral des Burkinabè de l’extérieur.

“Les commissaires de la CENI, à la tête des équipes techniques sont à la tâche avec abnégation, dans ces différents pays pour conduire cette opération. Pour ce faire, environ, 800 kits d’enrôlement biométriques sont convoyés dans ces différents pays”, a précisé M. Barry, relevant, cependant, ” un souci pour faire entrer nos kits biométriques dans 2 pays, à cause du lithium dans les batteries de nos ordinateurs”. Les équipes de la CENI s’activent pour que les choses dans l’ordre au plus vite, a rassuré Newton Ahmed Barry, présentant les excuses de sa structure aux ” compatriotes de ces pays”.

Pour cette opération, une grosse armadas de la CENI a été déployée avec, notamment, 80 cadres, une quarantaine d’ingénieurs informatiques pour la supervision et plus de 700 opérateurs de kits dont 400 pour la Côte d’Ivoire.

“L’opération qui va durer 23 jours, soit du 4 au 26 janvier, a été rendue possible grâce au gouvernement qui a consenti un énorme effort financier à hauteur de 30 milliards FCFA” a révélé le président de la CENI, remerciant le président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré et son gouvernement pour “cet engagement tenu malgré les difficultés que traverse le pays

Relevant que c’est pour la première fois dans l’histoire du pays, les Burkinabè vivant à l’étranger vont participer au choix du président du Faso, l’Ambassadeur Zongo Mahamadou s’est réjoui ” de l’effectivité de l’engagement pris par le président Roch Kaboré, ce qui témoigne de l’importance de la Diaspora pour le Burkina mais aussi et surtout l’intérêt que le pays lui accorde”.

“L’Etat a joué sa partition, il appartient à chacun de nous de s’approprier en nous donnant les moyens d’en jouir car participer au choix du président, au-delà d’être un droit nous interpelle, également, sur nos devoirs envers la patrie”, a insisté M. Zongo, invitant les Burkinabè de Côte d’Ivoire à “s’enrôler massive afin que notre participation au vote soit à la hauteur des attentes que le pays place en nous”.

Le ministre d’État Siméon Sawadogo, tout en félicitant ses compatriotes pour la “mobilisation exceptionnelle”, a réitéré les engagements du président Roch Kaboré à ” ne ménager aucun effort, malgré les difficultés liées à la crise sécuritaire, pour rendre effectif le vote des Burkinabè de l’extérieur qui pour la première fois depuis 1960, vont prendre part au scrutin présidentiel”.

Geneviève MADINA