@Informateur.info- Séduit par “l’humilité et la maturité” de Didier Drogba, candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Albert Anzouan Kacou, ex-Président de la Commission d’Organisation des Compétitions de la FIF, sous Jacques Anouma (2002-2011), appelle à un “consensus” autour de l’ancien capitaine et buteur des Eléphants de Côte d’Ivoire.
 
Dans une interview accordée à la presse locale, le Président de Séraphin FC (Division 3) donne les raisons de son adhésion au projet “La Renaissance” du candidat Didier Drogba.
 
“Drogba m’a séduit d’entrée de jeu par l’humilité et la maturité qu’il a dégagées lors de notre première rencontre à l’hôtel Ivoire’’, entame l’ancien collaborateur du Président Jacques Anouma. Ce jour-là, explique Anzouan Kacou, ‘’il (Didier Drogba) a présenté un programme alléchant et prometteur qui m’a tout de suite fait croire que ce jeune leader peut diriger la Fédération Ivoirienne de de Football’’.
 
Pour lui, ‘’son passé en tant que joueur, son aura, sa notoriété, son carnet d’adresses et son image sont des atouts indéniables”, assure M. Anzouan dont ‘’le soutien à Didier Drogba est sans faille’’. Une question de parole d’honneur ! Car, soutient-il, ‘’Drogba a été le premier à m’approcher’’. Quid des deux autres candidats déclarés, Sory Diabaté et Idriss Diallo ?
 
‘’Ce sont mes frères qui ont, eux aussi, un certain vécu dans la gestion fédérale. Ce sont des frères avec qui j’ai beaucoup et bien travaillé sous le mandat de mon très cher ainé Jacques Anouma. Mais, Drogba a été le 1er à m’approcher plusieurs mois avant et son programme a été pour beaucoup dans mon choix’’, précise Anzouan Kacou à qui ‘’la situation impose l’affrontement sportif entre frères’’ et qui a foi à la victoire de son candidat : ‘’je le dis et je le répète, Drogba Président de la FIF serait une manne pour notre football’’, insiste-t-il.
 
Geneviève MADINA