@Informateur.info- A l’ouverture du premier conseil des ministres de l’année 2021, le président Alassane Ouattara a appelé, mercredi, les membres du gouvernement à “l’humilité” et à faire preuve d’une “plus grande proximité” avec les populations.

“Au regard des importants défis à relever, je demande à tous les membres du Gouvernement de redoubler d’efforts et de faire preuve d’une plus grande proximité avec nos compatriotes qui constituent la finalité, de notre action”, à exhorté le chef de l’Etat Alassane Ouattara, lors de cette première rencontre hebdomadaire du gouvernement.

Poursuivant son allocution, Alassane Ouattara a, également, demandé à chacun des membres du gouvernement, ses ” frères et soeurs” de faire “preuve d’humilité et de proximité avec nos concitoyens (…) et de continuer à œuvrer en faveur de la préservation de la paix et de la cohésion sociale dans notre cher pays”.

Selon lui, “les conclusions des discussions inclusives qui se sont tenues du 21 au 29 décembre 2020, dans le cadre du dialogue politique, le Gouvernement, les partis de l’opposition et la société civile permettront l’organisation d’élection législatives ouverte, transparente et apaisée, le 6 mars 2021”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, félicitant le Premier ministre Hamed Bakayoko et le gouvernement pour la “réussite” de ces négociations, M. Ouattara leur a demandé “d’apporter tout l’appui nécessaire à la Commission électorale indépendante (CEI) pour la bonne organisation de ces élections”.

Auparavant, dans son intervention d’introduction du conseil, le Premier ministre Hamed Bakayoko a proposé au Chef de l’Etat la tenue désormais du conseil des ministres “tous les quinze jours” en lieu et place de séances hebdomadaires dans le cadre de “la réorganisation du processus de décision au niveau gouvernemental afin d’améliorer la qualité du travail, d’accélérer le traitement des dossiers dans la perspective de résultats plus satisfaisants et plus rapides au profit des populations”. M. Ouattara a dit avoir “pris bonne note” de ces propositions.

Au cours de ce Conseil, un vaste mouvement préfectoral a été opéré avec la nomination de nombreux préfets de région et de département. Ainsi, apprenons-nous, la nomination de Bamba Souleymane dans les fonctions de Préfet du département d’Abidjan, en remplacement de Vincent Toh Bi Irié, démissionnaire depuis le vendredi 28 août 2020.

Charlène ADJOVI