Revenant sur la question de l’eau dans certaines localités de la Côte d’Ivoire, en particulier Bouaké, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé le mardi 1er mai 2018, que 15 camions citernes ont été envoyés dans la ville et que près d’une dizaine de forages sont en cours de réalisations pour freiner cette crise.

Il continue dans la même lancée en annonçant l’installation de deux unités de traitement d’eau : l’une sur la rivière Kan et l’autre sur le lac de Gonvreville.

Pour les solutions définitives, le chef de l’État demande de ‘’recueillir l’eau à partir du lac de Kossou’’ et que ‘’cela permettrait d’éviter une telle situation’’

Il annonce de ce fait une mission de la Banque Mondiale cette semaine pour’’ examiner le financement de ce projet’’. Le gouvernement ivoirien vise un taux d’accès à l’eau potable de 95% en 2020 contre 81% en 2018, et 50% en 2011.

Komondi Brigitte