@Informateur.info- Au moins 110 fermiers nigérians ont été égorgés dans leurs champs, samedi 28 novembre, dans l’Etat de Borno dans le  nord-est par Boko Haram, selon l’ONU. «Le 28 novembre, en début d’après-midi, des hommes armés sont arrivés à moto et ont mené une attaque brutale sur des hommes et des femmes qui travaillaient dans des champs à Koshobe», a indiqué le coordinateur humanitaire de l’ONU au Nigeria, Edward Kallon.

Ces assassinats de masse sont intervenus le jour du vote des Conseillers locaux dans la région. Un drame qui a mis en émoi tout le pays alors que plusieurs autres fermiers sont toujours portés disparus.

Les 110 corps retrouvés ont été enterrés, ce dimanche, en présence du gouverneur de l’Etat de Borno qui  s’est indigné du sort de ces fermiers. Faut-il le rappeler, cette région est en proie depuis plus de dix ans à des assauts répétés de la secte Boko Haram.

«Le pays entier est blessé par ces assassinats insensés», a déclaré samedi soir Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné l’assassinat de ces pauvres agriculteurs en indiquant que le «pays entier est blessé par ces assassinats insensés».

Alfred SIRIMA