PUBLICITE


@informateur.info- Loin de tous les bruits d’incivisme, de langage de violence, Brice Kouassi, candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix unifié (RHDP), a rassemblé à la place de l’indépendance de Didiévi, un public exceptionnel et exemplaire. Cela, à l’occasion de l’ouverture de sa campagne aux municipales dans ladite commune, le samedi 29 septembre 2018. Il avait à ses côtés, les doyens et anciens maires, Kouamé Kouamé Jean-Baptiste et N’Goran Koffi Noël tous du Pdci-Rda, Mme Adjoua N’Go Louise, vice-présidente du Rdr, chargée de la région du Bélier, les autorités coutumières avec à leur tête Nanan Konan Kouassi Houphouët. Le candidat d’union des filles, fils et des partis politiques représentés dans la localité de Didiévi, Brice Kouassi, a déclaré : «J’ai trente projets pour le développement de Didiévi. Mais cela grâce aux chefs qui pour la première fois dans l’histoire de Didiévi, se sont levés pour demander à mes parents d’Attèkro, de me confier à eux pour la gestion de cette ville et aussi de leurs enfants», a-t-il indiqué.

Le candidat a promis, s’il est élu, d’oeuvrer à l’électrification des six derniers villages de la commune et de construire un commissariat à Didiévi car l’insécurité y devient de plus en plus inquiétante et généralisée. Outre cela, Brice Kouassi a annoncé le reprofilage de certaines axes et l’ouverture des axes de deux villages.

Aux chefs des 24 villages de la commune, aux jeunes et aux femmes, il a octroyé des moto-tricycles, des broyeuses de manioc et aux handicapés des fauteuils roulants. Sans toutefois oublier des prises en charge pour des meilleurs élèves et aux élèves dont les parents sont démunis.

Armand Koffi

Correspondant régional

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment